jeudi 26 janvier 2017

Faits alternatifs/Alternative facts.


Une certaine Kellyanne Conway vient d'inventer les faits alternatifs : ce qui compte, ce n'est pas la vérité mais la perception de la vérité par le chef (ici Donald Trump) et la façon dont le service de presse de la Maison Blanche présente les faits. 
L'exemple qu'elle a pris est celui du nombre de personnes ayant participé à la journée d'intronisation de Donald Trump.


Donc, à gauche, c'est Obama et, à droite, c'est Trump. Bien entendu, il faut se méfier des images qui proviennent de USAToday (LA), il faudrait vérifier que ce sont les "bonnes" images, mais il semble qu'il ne s'agisse pas de photographies truquées. Voici un commentaire de CNN (ICI) et un article anglais sur les faits : LA.

Les faits alternatifs sont des mensonges.

Ne vous désolez pas trop à propos de ces faits états-uniens, ils existent aussi en France et en médecine, notre sujet.

Des exemples : 
  1. L'HAS vient d'annoncer que les anti Alzheimer étaient inefficaces et pourtant il existe toujours des docteurs Kellyanne Conway et des politiques dans le même métal qui disent qu'il faut continuer de les rembourser
  2. Des docteurs Kellyanne Conway disent que le dépistage organisé du cancer du sein sauve des vies
  3. Des docteurs Kellyanne Conway disent que le dosage personnalisé du PSA sauve des vies (et notamment l'AFU : Alternative Facts in Urology).
  4. Des docteurs Kellyanne Conway disent que la détection de sang dans les selles diminue la mortalité globale.
  5. Des docteurs Kellyanne Conway disent que les examens périodiques de santé servent à quelque chose.
  6. Des docteurs Kellyanne Conway disent que le paiement à la performance (alias ROSP en France) améliore la Santé publique.
  7. Des docteurs Kellyanne Conway disent que le tamiflu est un produit efficace.
  8. Je m'arrête : je suis las. Voir quand même ce que j'écrivais sur les MedTrump : ICI. Et l'ensemble du blog.
Ainsi notre Kellyanne Conway n'est pas une extra terrestre, elle est l'image de ce que nombre d'entre nous acceptons en médecine : des faits alternatifs.

Ras le bol.

Quelques rajouts :

  1. Le 12 février 2017 : méniscectomie versus kinésithérapie chez l'adulte jeune : LA.




6 commentaires:

Anonyme a dit…

Trump ce n'est que le reflet de la société Américaine , décadente , ou le racisme a atteint le paroxysme de l'idiotie , il est avec son homologue Israélien le Hitler des temps modernes et ils n'ont pas que ce point en commun ce sont tous deux des colons et n'ont d'égard qu'envers leurs petites personnes ...Mais si le pays de Trump en fait tant rêver que ça , qu'ils (elles) y aillent et sans retour même pour avorter , vu que les USA c'est le "rêve" !!!

ANNETTE LEXA a dit…

il y a un biais du au fait que les électeurs de Trump habitent dans l'Amérique profonde, n'ont pas les moyens ni l'idée même de venir manifester leur joie à Washington (il faudrait qu'il quitte leur ville, prennent l'avion, un hôtel...). c'est ben connu que les habitants des villes sont plus progressistes. Ceci expiique cela. Ne tombons pas dans le travers que nous dénonçons. Ses électeurs existent. Suffirait juste d'aller les chercher là où il vivent et de constater leur habitus de vie..
En ce qui concerne les Med Trump cher au Docdu16, le Dr Cécile Bour, radiologue, investie dans le DO en Moselle depuis 23 ans et Présidente de Cancer rose, en a rencontré un à qui pourrait revenir la Palme d'Or , en lice avec Frédéric de Bels de l'INCa, que je rétrograde désormais à la médaille de Bronze, réservant la médaille d'argent à celui/celle qui ne tardera pas à se manifester (je manque de femmes dans mon panel..) . Il s'agit de ROGER SALAMON, On aurait attendu d'une tel "pedigree" que de son personnage émette une vive lumière d'intelligence, d'humour, d'esprit critique, d'empathie pour les femmes qu'on envoie à la boucherie du DO.... Il n'en a rien été . Il s'est comporté comme un bougre d'abruti, mal poli, coupant la parole, s'accaparant le micro, soupirant , s'agaçant, méprisant le Dr Cécile Bour, simple et pauvre petit radiologue de province venue traverser la France entière à ses frais pour se faire insulter et qui plus est femme. La caricature du mâle blanc hétérroxuel suffisant, arrogant, suant et grognant, Hautain, méprisant, il a suscité une gêne visible dans l'auditoire de jeunes étudiants en médecine. et plusieurs d'entre eux sont venus apporter leur soutien au Dr BOUR à la fin de cett entretien qui eut lieu à la Fac de Bordeaux ce WE . Le dépistage, jeunes gens, çà ne se discute pas, on obéit aux experts qui dictent les directives. Des études ? Quelles études? Discuter de l'arrêté de 2006? Discuter de la concertation citoyenne? Discuter du surdiagnostic, de surtraitement? Sackett? c'est qui çà? l'EBM? Connais pas. Pourquoi faire? Vous n'avez qu'à m'écouter et me croire, disait -il aux étudiants. Et je vous promets que je n'exagère pas du tout : c'est la triste réalité. Et nous sommes en Janvier 2017. Y aurait-il une pandémie de Trumpisme, façon Walking Dead, sur la Planète, touchant de plein fouet la France? Y-a-t-il un vaccin contre le Trumpisme qui va faire des dégâts bien pire que Ebola et Zika réunis, je le crains..

BG a dit…

Puisque vous parlez de Roger Salamon j'ai une anecdote à raconter. Elle date du 4 novembre 2011, à la plénière inaugurant le congrès Sfsp des 2-4 nov 2011 à Lille où je présentais 3 communications dont une orale. Oui, elles avaient été acceptées et je dois dire que ce fut une très grande surprise !!!
J'étais donc dans l'amphi avec 800 congressistes quand Salamon prit la parole pour présenter le travail du HCSP qu'il présidait alors que le thème du congrès était la démocratie sanitaire. La suite, je l'ai décrite à l'époque dans un article de mon blog, la voici :

En principe, compte tenu des multiples affaires sanitaires qui se succèdent, l'expertise de santé publique se devait d'adopter un profil bas au cours de ce congrès. Pas du tout ! La meilleure défense étant l'attaque, certains et non des moindres vont s'en prendre à la réflexion citoyenne en la caricaturant pour dénoncer avec elle " le mélange des genres ".

La réflexion citoyenne caricaturée

Ce fut tout particulièrement le cas pour Roger Salamon, l'actuel président du HCSP (Haut conseil de santé publique). Il opposa l'expertise des vrais experts avec l'expertise populaire et celle des écolos barbus avec dessin caricatural à l'appui. C'était en séance plénière, le mercredi 2 novembre.

Additif du 20 janvier 2012 : L'exposé et le diaporama de Roger Salamon sont maintenant en ligne sur le site de la Sfsp. On peut voir l'écolo avec la barbe sur la dernière diapo (la n°23) :

http://www.sfsp.fr/manifestations/manifestations/infos.php?cmanif=29&cpage=2

Tout à fait à la fin de sa communication, Roger Salamon présente sa dernière diapo : un Haut conseil de santé publique qui travaille dur et croule sous le poids des charges : expertises, études, conseils...Dans le même temps, l'orateur fait ressortir l'aspect ingrat de la charge avec le ministère qui réclame des expertises en urgence et même extrême urgence, la justice qui suspecte les conflits d'intérêts et la presse qui ne recherche que les scoops... Il poursuit :

« Les lobbies, souvent un peu écolos - c'est pourquoi j'ai mis avec la barbe - qui nous parlent de dangers, qui croient que tout ce qu'on raconte est faux et qui soulèvent des expertises venant d'un article qui est paru dans un journal, je sais pas... le quotidien de Picardie ... pour nous dire ... je sais pas quoi ! »

Mon article "Démocratie sanitaire : les masques sont tombés !
http://questionvaccins.canalblog.com/archives/2011/11/07/22607750.html

jean redera a dit…

Vive Trump, et comme autrefois Reagan et Thatcher, qui ont finit avec Alzheimer après une raideur de droite de type prè-Alzheimer je me demande, si pareil, il ne couve pas un prè Alzheimer avec ses colères ?
Trump va tout changer surtout en multipliant la richesse des quelques plus riches US, qui le pilotent ( Exon dans la Russie de Poutine qui refuse le danger du CO2 qui chauffe très bien Vénus, mais stérilise les profits, et la banque Goldman Sachs, etc... ) , détruire la recherche scientifique et technologique US, qui gêne les profits, etc.., et la confiance, avec ses certitudes de pré-Alzheimer, élu par une moitié d'US, rendus obèses, diabétiques, cardiaques, aussi en pré Alzheimer, raides comme des piquets d'extrême droite, comme autrefois Reagan et Thatcher, qui ont finit avec Alzheimer après une raideur de type prè-Alzheimer !!
http://www.theguardian.com/world/2011/jan/17/ronald-reagan-alzheimers-president-son
http://www.nytimes.com/2015/03/31/health/parsing-ronald-reagans-words-for-early-signs-of-alzheimers.html?_r=0
http://www.telegraph.co.uk/culture/hay-festival/11640577/Margaret-Thatcher-may-have-got-dementia-earlier-if-she-had-not-been-Prime-Minister.html

Ce qu'on mange toute sa vie, comme la malbouffe démolit votre cerveau progressivement et multiplie par 10 le risque comparé aux vieux japonais d'autrefois :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_d'Alzheimer#Pr.C3.A9vention

"On peut même avoir des signes distinctifs de pré-Alzheimer dès 20 ans, comme montrè par la recherche !!
Cette maladie, dans les études scientifiques sans précédent, commence à manger le cerveau un demi siècle avant que les symptômes soient très visibles !
C'est un age bien plus jeune que les scientifiques n'auraient jamais imaginé !!"

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3020517/Did-Ronald-Reagan-Alzheimer-s-office-Early-signs-dementia-revealed-former-president-s-speech.html

"The telltale signs of Alzheimer’s can be seen in people as young as 20, research shows.
The ‘unprecedented’ finding suggests that the disease starts to eat away at the brain half a century before symptoms develop.
This is a ‘much younger age than the scientists ever imagined’."

ANNETTE LEXA a dit…

A Jean Redera ; attention à ne pas mettre un diagnostic pré-pathologique sur chaque socicopathe au pouvoir, car çà le dédouanerait de ses responsabilités..

abiflizera a dit…

Article plutot long mais qui n'est pas dénué d'intérêt et de contenu intéressant. Merci et @ bientôt!